Vendredi 11 décembre 2015

13 novembre 2055, la commémoration

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Chroniques du futur, 3 - par Dominique Hummel [originellement publié dans "7 à Poitiers" du 9 décembre 2015]

futuroscope_arena15num_043.jpg

C'était il y a 40 ans, en 2015. L'année horrible.

Ce 13 novembre devait être la Journée mondiale de la Bienveillance. CDFD ! Avec quelques amis nous avions répondu à l'appel et organisé une soirée sur ce thème. Dans le genre raté... ce fut assez réussi . La haine, dans une mise en scène barbare, nous fit basculer dans une autre dimension. Il y eut un avant et un après ce vendredi 13.

La première réaction, individuelle et collective, fut une envie basique de protection et de sécurité. Comme en 2001 après l'attaque du WTC à Manhattan, la technologie du moment en plus. Nos modes de gouvernance changèrent progressivement d'âme. La surveillance numérique donnait de nouveaux leviers au renseignement au prix de quelques libertés. Car la technique va toujours plus vite que la loi...

Les rendez-vous électoraux dans la foulée se firent dans la peur et la confusion des esprits. Hélas.
Puis, une révolution discrète, rampante mais puissante allait progressivement changer nos têtes.
Cette bienveillance que nous devions célébrer le 13 novembre, allait littéralement submerger la conscience collective, portée par une irrépressible envie des jeunes de prendre en main notre destin. Comme si ces attentats donnaient un sens nouveau à l'œuvre commune que cette génération frappée au cœur devait construire.

J'avais ressenti de près l'impact de cette sauvagerie car un de mes enfants était pris dans la tourmente.  J'ai souvent pensé que ces événements l'avait propulsé dans le monde adulte beaucoup plus tôt .
Ce 13 novembre 2055, je suis heureux de le revoir avec ses enfants et leurs propres enfants. Chaque année depuis lors, ce jour est l'objet d'une fête sur toute la planète. Et la France est l'espace de quelques heures le cœur du monde et des ses valeurs de fraternité et de bienveillance.

Ce soir, toutes les salles de spectacle, toutes les terrasses de bar, tous les stades de sport seront bondés de monde. Nous y serons tous les 15, 4 générations unies dans le même souvenir contre la barbarie et l'obscurantisme.

J'espère que Robot Sapiens, mon majordome virtuel nous a concocté une soirée sur mesure car avec mes 100 ans j'ai pas l'intention de passer la nuit dehors ...

[A SUIVRE]

Lire la chronique du futur, 2   Lire la chronique du futur, 4

Vendredi 11 décembre 2015
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Derniers communiqués
Voir tous les communiqués