Mercredi 4 mars 2015 tagEntreprise, tagStratégie

"Le Futuroscope 2015, ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre."

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Rencontre avec Dominique HUMMEL, Président du Directoire du Futuroscope.

Dominique Hummel avec les Lapins Crétins
 Dominique Hummel avec les Lapins Crétins © Futuroscope - JL Audy
Quelle est l’ambition du Futuroscope en 2015 ?
Un Français sur deux est déjà venu au Futuroscope depuis sa création, ce qui veut aussi dire qu’un Français sur deux n’y est jamais venu. Or, selon une étude CSA, le Futuroscope est le parc que les Français ont le plus envie de visiter. Il nous faut donc convaincre ceux qui voudraient découvrir le parc pour la première fois et ceux qui n’y sont pas venus depuis longtemps de re-venir nous voir. Notre ambition est de conquérir 200 000 visiteurs supplémentaires à l’horizon 2017, année qui marquera les 30 ans du parc.

Que diriez-vous du parc à ceux qui ne sont jamais venus ?
Je reprendrais naturellement le slogan du parc. Je leur dirais : « Vous n’imaginez pas ce qui vous attend. » Le Futuroscope est beaucoup plus fun et festif qu’ils ne le croient et beaucoup plus familial qu’ils ne le pensent. Le Futuroscope s’adresse à tous les âges et il y en a pour tous les goûts. Ses attractions sont intergénérationnelles et elles sont si variées que chaque membre de la famille y trouve son bonheur.

Que proposez-vous à vos visiteurs ?
Du « fun intelligent », c’est-à-dire un mélange original d’expériences, à la fois fun et éducatives, sous la forme d’attractions à sensations, de spectacles vivants, de grandes images et de parcours interactifs. L’expérience que nous proposons à nos visiteurs est fondée sur l’alliance des contraires : l’amusement et la découverte, les sensations physiques et l’émotion, l’art et la technologie.

Quelle est votre promesse ?
Celle d’un futur imaginé, où tout peut arriver. Cela nous permet de projeter nos visiteurs dans des voyages extra-ordinaires, la plupart inspirés des grands rêves de l’homme. Et ces voyages les entraînent dans des mondes insoupçonnés, à la découverte d’eux-mêmes et de l’univers qui les entoure.

Après la Machine à Voyager dans le temps, doit-on s’attendre à encore plus de fun, de festif et de familial au Futuroscope cette année ?
Oui, comme en témoignent nos trois nouveautés 2015, nous avons renforcé la dimension fun, festive et familiale de notre offre amorcée il y a 5 ans avec Arthur, l’Aventure 4D. Cette attraction a été récompensée par le prix de la meilleure attraction au monde en 2012. Ce même prix a été décerné à la Machine à Voyager dans le Temps avec les Lapins Crétins en 2014. Le succès de cette attraction a par ailleurs généré une croissance de 200 000 visites supplémentaires en 2014. Cela démontre que nous avons choisi la bonne voie.

Et en dehors des attractions ?
L’expérience globale d’une visite au Futuroscope ne se limite pas à la découverte de ses attractions. Elle va bien au-delà. La beauté du cadre naturel du parc, son architecture spectaculaire, ses jardins offrent une vraie respiration pour nos visiteurs, un vrai dépaysement. Par la mise en lumière des pavillons, par la présence d’oeuvres et de compagnies artistiques, nous déployons notre créativité pour sublimer le lieu. Parallèlement, le parc offre un espace de vie propice aux retrouvailles avec les siens.

Peut-on parler de mutation du Parc ?
Aujourd’hui, le Futuroscope n’est ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre. Il a su se réinventer en se renouvelant chaque année tout en diversifiant son offre. Nous nous réapproprions le thème du futur, pas un futur porté uniquement par la technologie mais un futur imaginé. Ce futur-là libère et encourage la créativité du Futuroscope qui peut alors inventer pour ses visiteurs toutes sortes d’expériences extra-ordinaires. En témoignent les 3 nouvelles attractions de la saison 2015.

Ce qui implique de nouveaux investissements ?
Oui, la dynamique des investissements portée par de bons résultats financiers, doit accompagner notre croissance et notre capacité à innover. C’est la source de l’attractivité du Futuroscope. Celle qui a permis aussi à la Vienne de devenir une destination touristique à part entière. L’arrivée du 5e Center Parcs en France au nord de la Vienne reflète la dynamique du territoire. Cela comptera pour l’avenir. Surtout à l’heure de la création des grandes régions, vastes territoires qui feront du tourisme un pilier de leurs politiques économiques et de leur attractivité.


Mercredi 4 mars 2015 tagEntreprise, tagStratégie
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués